Lutter contre la précarité menstruelle : le combat du Département !

Lutter contre la précarité menstruelle : le combat du Département !

La précarité menstruelle, un sujet peu connu ou tabou, provoquant une méconnaissance sur ce sujet pourtant bien présent et qui touche près de deux millions de femmes en France.

La précarité menstruelle, qu’est-ce que c’est ?

La précarité menstruelle consiste en l’incapacité financière de se procurer des protections périodiques. Des protections destinées à réduire l’inconfort apporté par le cycle menstruel des femmes, mais qui sont cependant très chères : en moyenne, une femme devra dépenser entre 20 et 30 euros chaque mois en protection périodique.

Pour ces personnes en condition de précarité menstruelle, les conséquences sont diverses : risques sanitaires en cas d’utilisation de substituts inadaptés, absentéisme au travail et/ou à l’école, isolation sociale… Chaque année, ce sont en effet près de 130 000 étudiantes qui manquent l’école régulièrement pour cette raison. Il a été également observé dans les collèges essonniens que la précarité menstruelle touchait précocement les élèves.

 

Lutter contre la précarité menstruelle : un engagement départemental !

Afin de lutter contre cette problématique sociétale, et de briser le tabou autour de ce sujet, le Conseil départemental s’est engagé dans la mise en place de plusieurs dispositifs, destinés à sensibiliser et aider les élèves dans le besoin.

L’un des points forts de cette campagne de lutte contre la précarité menstruelle est le développement d’un dispositif expérimental au sein de 15 collèges, dans lesquels ont été installés des distributeurs de protections périodiques. Des distributeurs fournis par la compagnie Marguerite & Cie qui propose des produits bio et éthiques.

Distributeur de protections périodiques installé dans le collège les Pyramides d'Evry-Courcouronnes

Distributeur de protections périodiques installé dans le collège les Pyramides d’Evry-Courcouronnes

Pour aller plus loin sur l’installation des distributeurs : Des distributeurs de protections périodiques dans les collèges – Conseil départemental de l’Essonne

En parallèle à cette expérimentation, différents projets éducatifs de sensibilisation autour de ce sujet ont également été proposés en collaboration avec le Conseil départemental. Parmi celles-ci, se trouvent la pièce de théâtre-forum « Tabous ! »  de la compagnie Langue de Chat, l’exposition Sang pour Sang Règles du centre Hubertine Auclert ou bien encore la pièce de théâtre « Tout sur le rouge », proposé par la compagnie Mi-Fugue Mi-Raison, en collaboration avec l’auteure et journaliste féministe Elise Thiébaut.

Les collèges ayant reçu en leurs locaux une des offres de sensibilisation ont été ravis de l’expérience et ont incité ainsi leurs élèves à briser ce tabou autour du sujet des règles.

 

Pour plus d’information, vous pouvez retrouver les offres éducatives sur ODE

la carte des collèges
carte des colleges